Les critiques à l’égard du lien hypertexte

HypertexteLe lien hypertexte inaugure un nouveau mode de lecture dynamique dans lequel le lecteur, plus actif, choisit d’activer ou pas un lien. Le lecteur explore, il construit un parcours de lecture parmi les parcours possibles qui lui sont proposés. Dans certaines œuvres d’hyperfiction ou dans des formes de publications comme les blogs, les wikis, le lecteur dynamique intervient de manière plus décisive encore, puisqu’il collabore à la production du texte.

Dans son essai, Matières textuelles sur support numérique, Alexandra Saemmer, enseignant-chercheur à l’université Paris VIII, montre qu’avec la lecture hypertextuelle nous sommes davantage sensibles aux dimensions plastiques et graphiques de ce qu’elle nomme « la matière textuelle ». Un étudiant qu’elle interviewe note :

« On dit qu’on regarde un texte sur le web ».

Précisément, pour beaucoup de penseurs, le lien hypertexte fait obstacle à la lecture intensive. Bertrand Gervais et Nicolas Xanthos, par exemple, analysent la double fonctionnalité du mot hyperlié. Le mot reste un signe linguistique, mais la signalétique particulière qui lui est attribuée, couleur, texte en italique ou souligné, indique qu’il s’agit d’un bouton. Le toucher et le regard prendraient le pas dans le texte numérique sur la compréhension et le sens.

« Cette double fonctionnalité, – linguistique et informatique – est conflictuelle à plus d’un titre : la lisibilité du texte est affectée; l’attention se concentre sur le mot au détriment du fragment et de la cohérence sémantique globale. »

Autre critique à l’égard du lien hypertexte : pour Thierry Baccino, le clic sur l’hyperlien risque de provoquer la perte de l’objectif initial de lecture. On retrouve l’idée de « désorientation cognitive ». Le lien peut être l’objet d’une manipulation intellectuelle ou commerciale du lecteur. La lecture numérique ne serait qu’une pseudo-lecture et s’apparente davantage à de la consultation ou à une stratégie d’inspection.

Comment réconcilier lecture réflexive et navigation hypertextuelle ?

Face à ces critiques, Alexandra Sammer propose au lecteur, dans l’introduction à l’Atelier 14, d’apprendre à réfléchir à la nature du lien hypertexte pour redonner sa place à la lecture réflexive.

« Est-ce que la lecture numérique superficielle et rapide du texte numérique est pourtant une fatalité ? Est-il possible d’apprendre une autre forme de lecture numérique, plus profonde ? Quels pourraient être les repères nécessaires à cet apprentissage ?
Beaucoup de lecteurs vont en effet sur Internet pour consulter des « informations » ; ils espèrent obtenir des réponses consultables de façon rapide. Une approche rhétorique du texte numérique, avec ses spécificités comme l’hyperlien et l’animation, montera que le potentiel d’expression du texte numérique est pourtant beaucoup plus diversifié : l’hyperlien par exemple, ne fait pas toujours que confirmer des informations ; il ne relie pas seulement des citations à leurs « références » ou des termes techniques à leurs « définitions ». L’hyperlien est parfois mobilisé par les auteurs pour argumenter, pour immerger le lecteur dans un événement raconté, pour provoquer un renversement ironique du discours, voire pour métaphoriser un texte.
Ces procédés rhétoriques du texte numérique, pourtant si répandus dans le paysage médiatique, sont encore très peu connus, et rarement enseignés. La sensibilisation aux subtilités rhétoriques du texte numérique semble donc un enjeu essentiel pour diversifier les pratiques de lecture, pour aider les apprenants à développer des instruments de défense contre les effets de manipulation de certains textes, mais aussi pour les faire goûter à un nouveau plaisir du texte numérique qui prend ses distances par rapport aux injonctions permanentes à la précipitation. »

Références

Ce module comprend deux activités.

Une analyse rhétorique des hyperliens de deux articles en ligne

Projet de loi sur le renseignement

Analysez le sens et la fonction des liens hypertexte de l’un des deux articles journalistiques consacrés à la loi sur le renseignement examiné à l’Assemblée nationale en avril 2015.  Vous pouvez vous inspirer de la méthodologie proposée par Alexandra Saemmer dans son article, Former à la lecture numérique (voir l’onglet Ressources). Publiez votre synthèse dans le blog dédié à cet activité.

Les articles : 
Le Monde : Loi sur le renseignement, François Hollande démine (20/04/2015)
Slate : Projet de loi renseignement: vous vous souvenez de Russ Feingold, le seul à ne pas avoir voté le Patriot Act ?(17/04/2015)

La méthodologie d’Alexandra Saemmer : 
1. circonscription du texte à lire;
2. résumé des idées principales du texte « géniteur »;
3. catalogue d’attentes potentielles pour chaque hyperlien;
4. identification des idées principales pour chaque texte relié;
5. mise en perspective des attentes potentielles envers chaque hyperlien avec les idées de chaque texte relié;
6. identification des procédés rhétoriques de l’hyperlien et des figures de la lecture.

Rédiger un article avec des liens hypertextes

Migrants à Lampedusa

Vous communiquez à vos élèves de 4ème un article sur le naufrage en mer Méditerranée d’un chalutier transportant des migrants, dans la nuit du 19 au 20 avril 2015. Cet article doit alimenter la réflexion des élèves sur les mobilités humaines, un thème au programme de géographie.

Recréez des liens hypertextes dans l’article du Point daté du 20 avril. Quelles valeurs allez vous donner à ces liens ? Pourquoi ? Précisez votre intention. Vous pouvez réaliser le même exercice sur un article de votre choix, en gardant la même thématique.

 Article du Point

Méthode :
Pour cet exercice d’écriture hypertextuelle, je vous propose de copier le texte de l’article du Point dans un document texte Libre Office et d’effacer le formatage. Vous pouvez insérer des liens hypertexte dans le texte à partir du menu principal de libre Office (Insertion → Hyperlien). Envoyez-moi votre article, je le publierai moi- même sur le blog. (On ne peut insérer un lien dans un avis du blog.)

Blog, Analyse rhétorique des hyperliens

Atelier 14 - Former à la lecture numérique

EmiconfA partir d’une recherche sur l’hyperlien journalistique, Alexandra Saemmer a développé des outils conceptuels qui permettent aux lecteurs de conserver sa maîtrise du processus de lecture, et son esprit critique. Cette séquence pédagogique prend tout son sens dans le cadre de l’éducation aux médias.

L’atelier qu’elle a mené s’est déroulé dans le cadre de la Conférence nationale Cultures numériques, éducation aux médias et à l’information, co-organisée par l’Institut français de l’Éducation (IFÉ – ENS de Lyon), l’Inspection générale (IGEN) et la Direction de l’enseignement scolaire (DGESCO – MEN). Pour accéder à l’article d’Alexandra Saemmer sur son atelier, vous devez télécharger le livre numérique consacré à la conférence, diffusé gratuitement.

 Comment télécharger et lire ce livre numérique ?

Le rôle de la mise en page et de la structure syntaxique dans la sélection des liens hypertextuels

Université Nice Sophia AntipolisCet article de Teresa Colombi et de Thierry Baccino propose une optimisation des liens hypertextuels, considérés comme des « objets textuels » dans lesquels langage et action interagissent.  Ces expériences sont importantes pour la psychologie cognitive et l’amélioration de l’ interaction homme-machine.

La classification originale des liens hypertextes, au début de l’article, est éclairante.

Ecriture interactive

Écriture interactiveVictor Petit et l’équipe PRECIP (PRatiques d’Ecriture Interactive en Picardie), de l’Université de Technologie de Compiègne, ont développé un module d’autoformation autour des deux notions clés de l’écriture numérique, l’interactivité et l’hypertexte. Ce module vous guidera dans la découvertes d’œuvres hypertextuelles. Passionnant !

L'hypertexte Qu'est-ce que l'hypertexte ? Origines et histoire.

Georges Vignaux Un article très pédagogique de Georges Vignaux sur les enjeux cognitifs de l’hypertexte.

ConnexionsLudique, prometteur, le lien hypertexte interpelle le lecteur. Il a une double nature, objet textuel, à comprendre et à manipuler. Les recherches en ergonomie apportent des informations importantes concernant le choix de sa position dans le texte, et de certaines structures textuelles, pour que sa fonction et sa signification soient aisément comprises.

Le lien hypertexte est également doté par l’auteur de différentes valeurs décrites par Alexandra Saemmer : « pro-informationnelles » pour répondre à une attente de recherche ou de confirmation, « pro-dialogiques », pour inviter à un débat contradictoire, « pro-déviatives » pour un lecteur prêt à se laisser surprendre. Le lecteur doit apprendre à interroger ces liens, les intentions qui ont guidé leurs choix pour concilier navigation et lecture.

Référence :
 SAEMMER, Alexandra. Rhétorique du texte numérique. Presses de l’enssib, 2015

 

 

Blog, Rédigez un article avec des liens

  • Exercice Anne

    By on 1 juillet 2015

    Exercice Anne

    Hyperliens :

    Et si on allait manger ?

    Hahaha

    2
    Formation sur la lecture numérique
  • Exercice Séverine

    By on 30 juin 2015

    Exercice Séverine

    L e naufrage d’un chalutier chargé de migrants au large de la Libye fait redouter une véritable « hécatombe » en Méditerranée avec quelque 700 morts, qui viendraient s’ajouter aux 450 de la semaine dernière.

    Le naufrage d’un chalutier chargé de migrants au large de la Libye fait redouter une véritable « hécatombe » en Méditerranée avec quelque 700 morts, qui viendraient s’ajouter aux 450 de la semaine dernière. Ce chalutier a chaviré à environ 70 milles (130 km) des côtes libyennes avec à son bord plus de 700 personnes, selon le récit de 28 survivants récupérés par un navire marchand portugais, a indiqué aux télévisions italiennes, Carlotta Sami, porte-parole du Haut-commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR).

    La « pire hécatombe jamais vue en Méditerranée »

    Si ces chiffres étaient confirmés, il s’agirait de la « pire hécatombe jamais vue en Méditerranée », a-t-elle déclaré. Quelque 24 cadavres ont été récupérés, selon les garde-côtes italiens, qui ne confirment pas le chiffre de 700 personnnes à bord, mais précisent dans un communiqué que ce chalutier de 20 mètres de long « est en capacité de tranporter plusieurs centaines de personnes ». Cette nouvelle tragédie en Méditerranée fait suite à deux naufrages la semaine dernière, dont l’un a fait 400 disparus, et l’autre plus de 40, selon le récit de survivants à l‘Organisation internationale pour les migrations (OIM) et à des ONG.

    Le chalutier a lancé dans la nuit du samedi 18 à ce dimanche 19 avril un appel au secours reçu par les garde-côtes italiens qui ont aussitôt demandé à un cargo portugais de se dérouter, selon un communiqué des garde-côtes. A leur arrivée sur les lieux, à environ 120 milles (220 km) au sud de l’île italienne de Lampedusa, l’équipage a vu le chalutier chavirer, selon les garde-côtes italiens. C’est probablement quand les centaines de migrants à bord se sont précipitées tous du même côté à l’arrivée du cargo portugais que le drame est survenu, selon cette source.

    Le flux de migrants qui s’embarquent depuis les côtes libyennes ne cesse de grossir

    Une importante opération de secours, coordonnée par les gardes-côtes italiens, a été mise en place avec le concours de quelque 17 navires des marines italienne et maltaise notamment, selon les garde-côtes italiens et un porte-parole de la marine maltaise. L’alerte avait été donnée vers minuit locales (22 h GMT), selon ce dernier. A la faveur du chaos en Libye et du beau temps qui s’est installé sur cette partie de la Méditerranée, le flux de migrants qui s’embarquent depuis les côtes libyennes ne cesse de grossir. Entre 500 et parfois 1 000 personnes sont chaque jour récupérées par les garde-côtes italiens ou des navires marchands.

    Plus de 11 000 ont ainsi été récupérés en une seule semaine, selon les garde-côtes. Plusieurs organisations internationales et humanitaires ont dénoncé ces derniers jours l’incurie des autorités européennes. « Il faut une opération Mare nostrum européenne », a ainsi réclamé la porte-parole du HCR. L’opération italienne Mare nostrum de sauvetage des migrants a été remplacée cette année par l’opération Triton, une opération de surveillance des frontières beaucoup plus modeste. Plus de 900 migrants ont perdu la vie depuis le début de l’année en effectuant la traversée entre la Libye et l’Italie, sans compter cette nouvelle tragédie, contre moins de 50 l’année dernière à la même époque, quand Mare nostrum était encore en place, ont relevé cette semaine les organisations humanitaires. L’Italie, en première ligne face à la Libye d’où partent l’essentiel de ces migrants, réclame elle-aussi davantage de moyens.

    « L’UE est la plus grande superpuissance économique de notre époque et il n’est pas possible qu’elle ne consacre que trois millions d’euros par mois à l’aide aux migrants », a ainsi déclaré vendredi le ministre italien des Affaires étrangères Paolo Gentiloni. L’Allemagne, l’Italie, la France et la Slovaquie avaient rendu publique vendredi une déclaration commune pour réclamer une solution « forte » au niveau européen. « Les tragiques événements récents en Méditerranée, avec la disparition de centaines de personnes sur des bateaux de migrants, réclament une réaction commune et forte de l’Europe », écrivaient alors les ministres des Affaires européennes allemand, français, italien et slovaque.

    0
    Formation sur la lecture numérique
  • Exercice Estelle

    By on 30 juin 2015

    Exercice Estelle

    Naufrages de migrants : une longue série de drames en Méditerranée

    Le Point –

    Dans la nuit du samedi 18 avril, un naufrage pourrait avoir causé la mort de 700 migrants. Les catastrophes se multiplient depuis quelques années.

    La marine italienne vient à l’aide d’une embarcation transportant 80 migrants aux abords de Lampedusa.

    Ce sera probablement la « pire hécatombe jamais vue en Méditerranée » selon l’agence des Nations unies. Un chalutier transportant des migrants a sombré dans la nuit du samedi 18 au dimanche 19 avril. Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) évoque 700 disparus. Le bilan officiel sera compliqué à établir, car nul ne sait exactement combien de personnes se trouvent à bord de ces embarcations vétustes. À l’heure actuelle, le bilan officiel fait état de 28 rescapés et de 24 morts, alors qu’un autre navire est annoncé en grande difficulté avec plus de 300 migrants à son bord.

    Depuis le début de l’année 2015, sans compter la catastrophe actuelle, près de 900 migrants ont déjà péri dans les eaux méditerranéennes. Selon le HCR, la mer Méditerranée est en 2014 « la route la plus mortelle du monde » avec 3 400 migrants morts en mer. L’année 2015 s’annonce plus meurtrière encore… De plus, au-delà des grandes catastrophes, de petites embarcations disparaissent presque quotidiennement.

    0
    Formation sur la lecture numérique
  • Exercice Cathy

    By on 30 juin 2015

    Exercice Cathy : 700 migrants feared dead in Mediterranean shipwreck

    Patrick Kingsley in Tripoli, Alessandra Bonomolo in Palermo, and Stephanie KirchgaessnerSunday

    Sunday 19 April 2015 14.11 BST

    Italian coastguard retrieves 28 survivors so far, and about 20 bodies, according to the interior ministry, after boat sinks 60 miles off Libyan coast

    A major rescue operation is under way in the Mediterranean after as many as 700 migrants are feared to have drowned just outside Libyan waters, in what could prove to be the worst disaster yet involving migrants being smuggled to Europe.

    Italian coastguards have retrieved 28 survivors so far and about 20 bodies, according to the interior ministry, after the boat went down overnight about 60 miles (96km) off the Libyan coast and 120 miles (193km) south of the Italian island of Lampedusa.

    The UN’s refugee agency, UNHCR, told the Guardian that up to 700 may remain in the water, according to numbers supplied by a survivor. The accident happened after the migrants saw a merchant ship in the distance and scrambled to attract its attention, over-balancing the fishing boat in which they were travelling.

    Barbara Molinario, a spokeswoman for UNHCR in Rome, said: “They wanted to be rescued. They saw another ship. They were trying to make themselves known to it.”

    If confirmed, Sunday morning’s accident means that at least 1,500 migrants have died so far in 2015 while on route to Europe – at least 30 times higher than last year’s equivalent figure, which was itself a record. It comes just days after 400 others drowned last week in a similar incident.

    The deaths prompted fresh calls for Europe to reinstate full-scale search-and-rescue operations in the Mediterranean. Last October, the EU opted not to replace the Italian-run operation Mare Nostrum, which saved about 100,000 lives last year, amid fears that it was encouraging smugglers and migrants to organise more trips to Europe.

    Pope Francis, an outspoken advocate for greater European-wide participation in rescue efforts, reiterated his call for action during mass on Sunday after learning of the latest disaster.

    “They are men and women like us – our brothers seeking a better life, starving, persecuted, wounded, exploited, victims of war,” he said from St Peter’s Square.

    Save the Children, one of the primary aid agencies working with migrants arriving in Italy, called on EU leaders to hold crisis talks in the next 48 hours and to resume search-and-rescue operations.

    “It is time to put humanity before politics and immediately restart the rescue,” the organisation said in a statement. “Europe cannot look the other way while thousands die on our shores.”

    Italy’s prime minister, Matteo Renzi, called for an urgent meeting of EU leaders this week.

    “How can it be that we daily are witnessing a tragedy?” Renzi asked, before convening his own cabinet for an emergency meeting.

    The EU commission for migration, Dimitris Avramopoulos, is due in Italy on Thursday. The EU indicated it would convene ministers to reevaluate its approach towards the crisis on its doorstep.

    Source : The Guardian

    EXPLICATIONS CATHY POUR LES LIENS :

    1er lien  pour mettre le naufrage en perspective dans une chronologie

    2eme lien (sur l’opération Mare Nostrum) pour informer : recherche d’information/ définition + ouvrir sur l’attitude des autorités / de ‘Europe

    3ème lien (vers une ONG) ouvrir sur les travail des ONG / que faire au niveau individuel

     

    Ce sont les 3 liens que je ferais sur un article en anglais; le but, ne pas noyer les élèves qui auront déjà du mal à dégager le sens d’un article. La finalité des liens, sera donc pour moi de replacer en perspective le phénomène, et d’identifier deux noms propres (Mare Nostrum et Save the Children). Dans un travail avec les élèves, je leur demanderais d’identifier ces deux noms propres / sigles – ce qu’ils pourront faire grâce à ces liens.

     

    0
    Formation sur la lecture numérique
  • Rédigez un article avec des liens

    By on 4 mai 2015

    Envoyez-moi, sur la page Contact, dans le message ou en pièce jointe, votre article avec les hyperliens que vous avez ajoutés. Je la publierai sur le blog.

    0
    Formation sur la lecture numérique