social_media-wallpaper-1024x768La lecture a toujours été liée à des activités d’écriture et de réécriture, commenter, annoter. Les pratiques sociales de partage de livres, de notes de lecture, les recommandations, sous différentes formes, ont elles aussi été toujours présentes.

Et pourtant, Internet nous offre aujourd’hui de nouveaux moyens de s’approprier les oeuvres. Avec les nouveaux usages numériques, le lien entre lecture et écriture semble plus étroit, les interactions avec les autres lecteurs/auteurs plus denses. Qu’en pensez-vous ?

 

 

Ce module comprend deux activités.

Produire une fan fiction en classe

Citizen_Fan Avant de vous lancer dans cette activité, prenez le temps de regarder Citizen Fan, un webdocumentaire participatif sur la fan culture et la création par les fans, réalisé par Emmanuelle Debats et co-produit par France Télévisions.
Être fan, c’est quoi ? Ce webdocumentaire redonne ses lettres de noblesse à un « art populaire » investi massivement par les adolescents, qui lie lecture et écriture, mais également de nombreuses autres formes d’expressions artistiques, « vidding » , jeu de rôle, création graphique, cosplay.

 

Citizen FanExplorez les « univers » (les canons), le « musée » (les textes de fans), les « personnages » (interviews des auteurs de fanfictions); ceux-ci dévoilent leurs motivations, leurs pratiques d’écriture et de lecture, ses enjeux. Ajoutez une œuvre; pourquoi pas vous ?

 

 

 DEBATS, Emmanuelle. Citizen Fan

Et maintenant, imaginez la production d’une fan fiction avec vos élèves. Précisez le scénario pédagogique. Comment allez-vous choisir l’oeuvre canon ? Pencherez-vous pour un travail d’écriture collective ? Comment allez-vous associer texte et image (dessin, création plastique, vidéo…) ? Sur quel support vont-ils publier leur fan fiction : réseau social de lecteur, blog, groupe Facebook ? Donnez libre cours à votre fantaisie !

Publiez votre scénario sur le blog.

Les objectifs pédagogiques de ce projet :
– inciter vos élèves à lire en partant de leurs goûts et pratiques de lecture;
– développer une pratique d’écriture du côté du détournement et de la réinvention;
– acquérir la maîtrise de pratiques de lecture et d’écriture sur les réseaux sociaux.

 

Créez un magazine collectif avec Flipboard

Rubriques Flipboard

Je vous invite à créer un magazine seul ou par groupe de 3 ou 4, avec l’application Flipboard, sur le sujet de votre choix. Sélectionnez des actualités sur le sujet (articles de presse, tweets, posts, vidéos, images…), commentez les news sélectionnées par vos collègues.

Flipboard est une application gratuite pour tablette et smartphone, et depuis peu pour la navigation web, qui permet de suivre l’actualité en agrégeant des articles d’actualité à partir des publications des médias en ligne ou des réseaux sociaux. Elle donne la possibilité de créer un magazine thématique seul ou à plusieurs.

Cette application cumule de nombreuses caractéristiques de la lecture numérique :

– elle encourage une pratique personnelle du collage;

– elle s’appuie tout autant sur les recommandations des réseaux sociaux que sur les publications des organes de presse traditionnels;

– elle propose une interface très visuelle : l’image, la vidéo sont au premier plan, et donnent une dimension très esthétique à la lecture sur support mobile, empruntée au magazine papier;

– elle conjugue lecture fragmentaire en streaming et lecture intensive en mode déconnecté sur des applications tierces.

Tutoriel : créer son magazine

Vous choisissez collectivement le sujet de votre magazine. Une personne du groupe créé le magazine et invite les autres à contribuer.

Pour partager votre magazine sur le blog de l’activité, copiez/coller l’adresse URL de la page d’accueil du magazine (sur PC) ou le lien généré par la fonction de Partage (sur tablette).

Blog, Un projet pédagogique sur la fan fiction

Ce que copier veut dire

Dans le cadre du cycle [Lire+Ecrire]numérique conçu par Guénäel Boutouillet et Catherine Lenoble pour le CRL Pays de Loire, Lionel Maurel, bibliothécaire et juriste, adopte une vision historique et juridique pour nous expliquer ce que copier veut dire.
La diffusion sur Internet a imposé « une culture de la copie où la création est indissociable de la copie ». Une notion s’est développée, celle de « copies transformatives ».

La dernière partie de la conférence est consacrée aux fondements des « Copy Party »,  des événements organisés en bibliothèque pour sensibiliser les publics au droit d’auteur et ouvrir de nouveaux usages légaux de la copie et de ses déclinaisons créatives.

Le CDI du lycée polyvalent François Rabelais de Fontenay Le Comte, a rassemblé dans un kit pédagogique les informations et les outils nécessaires à la réalisation d’une copy party.

 LYCÉE POLYVALENT FRANÇOIS RABELAIS. Copy Party : le kit pédagogique 

Célébration du domaine public

Henri Martin La vallée du vert au crépuscule

Henri Martin

La Journée du domaine public, organisée par Wikimedia France et le Musée des Augustins à Toulouse, est l’occasion de nous sensibiliser aux opportunités qu’ouvre le domaine public.  Les œuvres qui relèvent du domaine public sont librement accessibles et réutilisables. De la copie à la création il n’y a qu’un pas…

 WIKIMEDIA FRANCE. La Journée du domaine public

WIKIMEDIA FRANCE. Le concours de remix du domaine public

Portraits de Gallicanautes

Le petit journal supplément illustré_19091003_Marianne contre l'antipatriotismeL’expérience des Gallicanautes montre comment il est possible de se réapproprier le domaine public, au travers d’un travail d’écriture et de diffusion sur les réseaux sociaux. Un Gallicanaute est un « Internaute utilisant Gallica (bibliothèque numérique de la Bibliothèque Nationale de France) et participant activement à la diffusion des documents de la bibliothèque numérique sur le Web (blogs, réseaux sociaux… » Romaine Lubrique

Trois prolifiques Gallicanautes, Blouzouga Memphis, Pécadille et Marine Gasc nous racontent avec bonheur leurs recherches et leurs réexploitation de l’immense patrimoine de Gallica.

ROMAINE LUBRIQUE. Portrait Gallicanaute #1 Blouzouga Memphis

ROMAINE LUBRIQUE. Portrait Gallicanaute #2 Peccadille

ROMAINE LUBRIQUE. Portrait Gallicanaute #3 Marine Gasc

 

Pour mettre en valeur les collections mises en ligne en 2013 par la British Librairy sur Flickr Commons, Joe Bell, artiste britannique, créé un clip aux effets originaux.

Wikipedia, une somme originale de copies

Remi_Mathis« L’encyclopédie est sans doute un des lieux où l’on peut s’apercevoir d’un changement de statut de la copie dans la société actuel. Où se fait jour une copie positive, une copie permettant le partage mais aussi la créativité, la reprise sans cesse améliorée – où le créateur se place comme maillon d’une chaîne destinée à être sans cesse poursuivie. »

Rémi Mathis, président de l’association Wikimedia France et conservateur à la Bibliothèque nationale de France nous explique, dans cet article, le changement de statut de la copie dans le cadre d’une encyclopédie collaborative.

« Comment Wikipédia peut-elle être le reflet du savoir d’une époque (qui sera à son tour recopié et redistribué) tout en refusant obstinément la copie ? »

 MATHIS, Rémi. Wikipédia, une somme originale de copies

Communautés de lecteurs

Les réseaux sociaux de lecteurs proposent des services de gestion de bibliothèques personnelles, de catalogage, et bien sûr des espaces de discussion, de partages de notes et de critiques. Une liste non exhaustive de réseaux sociaux à explorer : Livraddict / L’Agora des livres / Booknode /Babelio /LibraryThing / GoodReads/Anobii, etc…

Brinsdefilles sur Livraddict

Les lecteurs les plus actifs disséminent leurs publications sur le site de la communauté de lecteurs, leur blog personnel, leur page Facebook ou leur fil Twitter. Par exemple, Brindefilles, sur Livraddict, alimentent également un blog et un compte Twitter.

Qui sont les lecteurs/blogueurs de polars ? Une infographie nous en dresse le portrait.

ACTUALITTÉ. Le polar sur internet : lecteurs et blogueurs, avant tout passionnés

 

Partager ses annotations

Une application : Addr

Addr est une application pour iPad (gratuite) qui permet d’annoter un livre et de partager ses annotations dans le cadre d’une lecture collective. Les notes sont affichées dans la marge, en regard du passage auquel elles se rapportent. L’application met l’accent sur l’ergonomie de la lecture : lisibilité de la police, simplicité de l’interface.

Un site : Medium


Medium_noteMedium,
créé en 2012 par Evan Williams et Biz Stone, deux des quatre co-fondateurs de Twitter, est une plateforme de blogging qui gère les commentaires comme des notes. Même principe que pour Addr, les notes sont contextualisées. Mais Medium va encore au-delà puisque les réponses elles-aussi apparaissent dans la marge, en dessous de la note.

 

 

Medium_2Il suffit de surligner un passage pour voir apparaître un champs de texte. Ecrivez votre note. C’est l’auteur du texte, à qui la note est communiquée, qui décidera de sa publication.

Medium France

Marcel Duchamp- LHOOQ

Marcel Duchamp- LHOOQ

L’évolution de la notion de « copie », centrale dans la culture numérique, constitue un fil conducteur pour comprendre la lecture numérique.

Robin de Mourat note dans Garder le fil :

« Dans le temps de la lecture, j’ai été frappé de la capacité [des étudiants] à mettre en relation plusieurs documents très différents et les assembler de manière créative, tandis qu’au moment de l’écriture, les pratiques de copier-coller sont bien plus complexes qu’il n’y paraît car elles sont rarement brutales et insensées : en observant les gens en train d’écrire, on se rend compte qu’ils affinent, recomposent, retravaillent, leur matériau brut textuel tiré d’Internet, selon une logique qui pourrait s’apparenter à la sculpture ou à la couture plutôt qu’à la traditionnelle métaphore de la « construction du texte. […] Ces nouvelles pratiques pourraient avoir leur légitimité si elles s’accompagnaient d’un meilleur travail de référencement. »

La copie, que l’on différencie bien du plagiat, devient le moyen de s’approprier une œuvre, une pratique créative de réécriture ou de co-écriture, facilitée par la généralisation des outils d’écriture en ligne. Les fans fictions, l’écriture de blogs, pour la recherche ou les nouvelles écritures, ou encore les wikis, en sont de très bons exemples. Le lecteur est appelé à agir, à interagir avec les autres membres de la communauté, avec lesquels il partage un même univers.
La lecture est indissociable de l’écriture et de la dissémination du contenu sur les réseaux sociaux, où il va être à son tour cité, détourné, coupé, augmenté…

 Références

Blog, Créez un magazine collectif avec Flipboard